Quelques astuces pour lutter contre les cochenilles

1

Bonjour à tous,

Pris par plusieurs projets (de travail surtout), j’ai un peu délaissé mon petit blog. Donc, aujourd’hui je reviens avec pleine de bonnes idées et de bonnes choses notamment comment lutter et faire face à certaines insectes comme les cochenilles. Je ne sais pas vous, mais l’arrivée des jours meilleurs, il arrive que ces petites bêtes s’accrochent à nos plantes même placées à l’intérieur dans le but étant toujours de détruire celles-ci. Mais quelles peuvent-être les causes de cette intrusion et quelles solutions adoptées face à ce problème ?

Tout sur l’éradication des cochenilles

Avant de commencer à éliminer ces petites bêtes qui peuvent tuer nos plantes, il est important de déterminer qu’est-ce qu’une cochenille, comment elle se développe et pourquoi elle a pu s’installer dans nos plantes. En effet, la cochenille est un insecte qui pique les plantes et qui en suce par la même leur sève. Qualifiée de mini-vampire, elle existe en plusieurs espèces aux formes et couleurs différentes dont les plus connues et les plus rencontrées sont celle au corps mou et celle au corps durci. Toute dévastatrice, elle se développe très rapidement pendant les périodes où la chaleur et l’humidité se cumulent. Présente sur tout type de plante, on peut la voir pendant toute l’année et pour cause, ces deux types de facteurs (la chaleur et l’humidité) et aussi parce qu’elle peut être facilement transporté par le vent.

Par ailleurs, comment peut-on déterminer sa présence ? Etant un petit insecte, la présence de la cochenille sur une plante peut-être identifiée par la suite : des feuilles couvertes d’un miellat collant et d’un dépôt noir appelé fumagine, sur les plantes intérieures, le sol est aussi recouvert par des substances gluantes et sur les arbres fruitiers, les feuilles aussi se recroquevillent.

Enfin, que faire pour lutter contre ce type d’insecte ? Il est vrai qu’il est toujours préférable de vérifier toujours la présence de ce genre d’insecte sur nos plantes, que celles-ci soient cultivées en intérieur, en pot ou encore en extérieur. De ce fait, pour les plantes intérieures et cultivées en pot, il faut de prime abord observer si elle est présente ou non sur ces plantes. Si le cas se présente, il faut isoler la plante infectée en la plaçant à l’extérieur afin que les oiseaux puissent manger ces insectes et éviter d’infecter les autres plantes. A cela s’ajoute, les traitements à base d’huile de colza, la solution parfaite pour tuer la cochenille peu importe son stade de développement ainsi que les traitements systémiques consistant à tuer directement ces insectes sans pour autant tacher les fleurs et les feuillages. Pour les végétaux en place, il existe plusieurs traitements possibles mais le premier consiste à observer et à déterminer sa présence. Pour ce qui est des traitements, on peut faire usage des pièges à phéromones, des insecticides polyvalents et d’autres substances anti-cochenille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s